Excite

Yahoo et Google c'est fini

Le géant américain Google a annoncé mercredi qu'il souhaitait renoncer au partenariat publicitaire sur Internet conclu en juin dernier avec son concurrent Yahoo. "Les autorités de régulation et certains annonceurs" ont manifesté une certaine inquiétuse à l’égard de ce partenariat. Google a préféré jeter l’éponge... "Persévérer risquait non seulement de lancer une longue bataille juridique, mais aussi de nuire aux relations avec des partenaires établis. Cela n'aurait pas été dans l'intérêt à long terme de Google ou de nos utilisateurs. Donc, nous avons décidé de mettre fin à l'accord", a expliqué le représentant de la firme de Mountain View.

Alors que Yahoo se trouvait en plein bras de fer avec le géant informatique Microsoft, qui voulait le racheter, Jerry Yang avait finalement opté pour une collaboration commerciale avec Google. Les deux groupes nouvellement alliés avaient alors annoncé en juin dernier un partenariat d’une durée de dix ans, dans la recherche sponsorisée sur le web mais en avait retardé la mise en application afin de permettre un examen du dossier par le département américain de la Justice. Ce dernier avait indiqué par la suite qu’il bloquerait l'accord Google-Yahoo pour ne pas nuire à la concurrence sur le marché de la recherche sponsorisée sur Internet et sur celui de la syndication web. "L'arrangement aurait vraisemblablement empêché les consommateurs de bénéficier des effets de la concurrence: prix plus bas, meilleur service et plus grande innovation" monopolisant ainsi «90% ou plus» du marché de la publicité liées aux recherches sur internet, a justifié le procureur général adjoint en charge des affaires de concurrence, Thomas Barnett.

L’annonce du retrait de Google a quelque peu «déçu» le groupe Yahoo, qui comptait sur ce partenariat notamment pour stimuler ces profits ; l’accord aurait pu rapporter 800 millions de dollars par an au groupe de Jerry Yang. En conséquence, le groupe aurait annoncé sa volonté de licencier 10% de ses effectifs, afin de résister à la chute de ses revenus publicitaires. Pourtant quelques minutes après l'annonce du retrait de Google, l'action Yahoo gagnait 5,25% à la Bourse, à 14,03 dollars. Celle de Google cédait 1,81% à 360,31 dollars. De quoi rassurer le groupe délaissé…

Photo: technofeliz.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017