Excite

Tuons Berlusconi sur Facebook

Les autorités italiennes enquêtent sur le réseau social américain. Plusieurs groupes haineux demanderaient la mort de Silvio Berlusconi, notamment "Uccidiamo Berlusconi" (Tuons Berlusconi), qui comptait ce matin plus de 15.000 membres.

L’enquête intervient quelques jours après qu’une lettre de menaces (lire notre article) ait été envoyée aux bureaux d’un journal de gauche, appelant Berlusconi à démissionner et que "justice soit faite". La semaine dernière, la Commission de sécurité du Parlement renforçait la protection du chef du Conseil, l’invitant également à "modérer ses déclarations spontanées".

Facebook en ligne de mire

"Il ya plusieurs sites sur Facebook qui sont odieux et qui ont pris pour cible le premier ministre mais aussi d'autres membres du gouvernement. Mais c’est la première fois qu’un site appelle à sa mort", soulignait Angelino Alfano, ministre de la Justice.

Un porte-parole du parquet de Rome a confirmé qu'ils enquêtaient sur le site Facebook "Uccidiamo Berlusconi" (Tuons Berlusconi), avec la possibilité de fermer le groupe pour éviter que d'autres personnes ne s’y joignent. Aujourd’hui, il est encore accessible à tous.

Ce matin, le quotidien La Repubblica reprenait un commentaire de l'administrateur du site, nommé Alfredo Raul : "C'est vrai que le nom du groupe est très fort mais il n'y a absolument aucun acte d’assassinat en cours. Je suis sûr que la majorité des commentaires négatifs sur le site ne sont que des exagérations".

Photo : ilsalvagente.it

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017