Excite

Un scanner déshabillant : info ou intox ?

Les curieux et mateurs en tout genre risquent d'occuper leurs soirées à chercher le scanner déshabillant dont tout le monde parle, et qu'il suffirait de télécharger sur son Androïd pour visualiser en direct et à tout moment la nudité des gens à leur insu. Une quête à la nouvelle technologie témoignant d'un drôle de penchant.

La nouvelle mode serait-elle de profiter de la crédulité de certains possesseurs d'Androïd ? Si le scanner déshabillant est un leurre, l'argent qu'il risque de rapporter à quelques petits malins sera bien réel. Car, triste constat, nombreux sont ceux qui seraient prêts à monnayer ce type de petit programme à installer sur leur appareil… juste pour passer leur temps à jouer les voyeurs, faisant fi de l'autorisation de leurs proies.

Bien que le scanner déshabillant pour Androïd n'existe pas, il est bien affligeant de constater à quel point il semble intéresser certains consommateurs. La rumeur a au moins le mérite de mettre le doigt sur un malaise de société semblant se développer à la vitesse V : le voyeurisme.

Le sujet a pourtant fait plancher les Eurodéputés dès 2008. Bien que le but de ce scanner très spécial soit plus sérieux que le simple fait d'occuper des consommateurs lubriques, le scanner corporel était censé pouvoir équiper les aéroports dans le but de ne laisser passer aucune arme : sécurité des passagers oblige. Ce type d'appareil est déjà installé dans certains aéroports (Pays-Bas, Suisse, Grande-Bretagne). En 2002, il avait d'ailleurs permis de visualiser clairement à l'écran une arme à feu portée par un passager à l'aéroport d'Orlando en Floride. Malgré cet exemple, les députés offusqués ont exigé que ce projet soit étudié sérieusement.

Fantasme de collégien ?

La protection de la dignité humaine tout comme les droits fondamentaux réussiront-ils à jouer leur rôle de garde-fou contre le scanner déshabillant ? Dans les aéroports, il en est au stade expérimental. Dans la rue, au collège ou au bureau, le scanner déshabillant n'en est encore, pour l'heure, qu'au stade de fantasme. Souhaitons qu'il se contente d'en rester là encore longtemps.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017