Excite

LimeWire, FrostWire et le partage de fichiers sur Internet

En France, les logiciels de partage de fichiers sur Internet tels que LimeWire, Shareaza ou encore eMule sont traqués par Hadopi. Pourtant le téléchargement via les réseaux de peer-to-peer continue de séduire bien des internautes et pas seulement au sein de l'Hexagone. Retour sur la saga de LimeWire, ce logiciel libre devenu hors-la-loi.

Lancé dans les années 2000, LimeWire comptait en 2010 des millions de visiteurs mensuels. Autant dire que le logiciel libre fonctionnant sur le réseau Gnutella avait acquis une belle cote de popularité dans le paysage des services d’échange de musique en ligne.

A la rentrée 2010, LimeWire est placé sous injonction du tribunal des États-Unis pour violation des droits d'auteurs. Dans la foulée, les responsables du site limewire.com sont contraints d'arrêter toutes leurs activités. La plateforme d'échange est fermée et le site se réduit à une simple page de garde.

Toutefois, le service de partage de fichiers ancien de ce logiciel - LimeWire avant la version v5.5.10 - fonctionne toujours et reste très populaire auprès des internautes.

FrostWire, le nouveau LimeWire

Un fork de LimeWire voit donc le jour, il s'agit du logiciel libre FrostWire. Ce clone de LimeWire a opté en 2011 pour le support de réseau BitTorrent au détriment de Gnutella, jugé moins fiable. Aujourd'hui l'application se base sur les deux protocoles.

Disponible gratuitement, FrostWire permet donc de réaliser des transferts entre ordinateurs sans avoir besoin de passer par un serveur intermédiaire. Son interface simple et intuitive ainsi que sa rapidité d'exploitation en font un logiciel libre facile à utiliser.

Musique, vidéos, images, e-books, logiciels, ou autres, avec LimeWire et son successeur FrostWire, le contenu de chacun devient commun à tous les utilisateurs. Avec FrostWire, de nouvelles fonctionnalités sont apparues telles que la recherche des dernières nouveautés apparues sur le réseau. En France, n'oublions pas que le téléchargement illégal reste interdit et que les pirates du web encourent une amende et la suspension de leur abonnement Internet.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017