Excite

Les futurs bébés sur Facebook

Il y a quelques mois, Facebook devait supprimer tous les comptes des moins de 13 ans sous la pression des associations de protection des enfants sur Internet. Cela semblait suicidaire puisqu'ne grosse part de ses adhérents n’a pas l’âge légal. Du coup, après quelques semaines, il annonçait qu’il allait ouvrir un service pour les pré-ados.

Maintenant, c’est le ‘créneau’ des futurs bébés qu’il vise. Avec la création des liens familiaux permettant de déterminer les liens de parenté parmi ses ‘amis’, c’est une autre dimension qui est donnée au réseau social. On peut ainsi définir les enfants, parents, oncles, tantes… Avec le nouveau module, c’est la grossesse que l’on peut annoncer en intégrant dans ses contacts, les enfants à naître. La manœuvre est simple puisqu’il s’agit de se rendre sur la rubrique ‘Famille’ et d’ajouter un lien de parenté en sélectionnant ‘enfant à naître’.

Il est vrai que quand on est en passe de devenir père ou mère, on a plutôt envie de le faire savoir. Que Facebook veuille faire plaisir à ses membres en le rendant possible est une chose. Cependant, si l'on considère que l'un des grands principes du marketing est de fidéliser la clientèle en permanence et ce, dès le plus jeune âge, que peut-on donc penser d’un service qui veut capter le futur membre dès le stade de fœtus ?

Facebook ne s’arrête pas là dans la transparence des informations puisque Randi Zueckerberg, sœur du créateur et responsable du service marketing, a annoncé qu’elle souhaitait voir disparaître les pseudos. La raison ? Les internautes se sentent protégés par l’anonymat, ce qui les encourage à mal se conduire. Certes ! Mais, d’après le réseau social, un membre a-t-il encore le droit de vouloir protéger sa vie privée ?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017