Excite

L'éducation nationale veut lutter contre le harcèlement scolaire

En partenariat avec l'office central de cybercriminalité, l'éducation nationale aura le pouvoir de fermer les comptes Facebook aux victimes de harcèlement scolaire.

Luc Chatel, ministre de l'éducation nationale, a déclaré qu'il souhaitait mettre fin au harcèlement scolaire en clôturant les comptes Facebook des élèves qui en sont victimes.

Les modalités n'ont pas encore été définies pour mettre fin à ce genre de pratique. En effet, l'éducation nationale n'a pas le pouvoir de fermer un compte Facebook sans le consentement du titulaire. Toutefois, le réseau social a déjà opéré en incluant un espace sur ses pages permettant de signaler des abus de tout ordre. Facebook a déjà été amené à prendre des sanctions à l'encontre des auteurs d'actes malveillants, notamment le harcèlement.

Luc Chatel a déclaré : "Pour les cas les plus graves, nous ferons en sorte que les familles des élèves victimes puissent bénéficier d'un accompagnement adapté pour déposer plainte, et ce via un partenariat avec l'office central de lutte contre la cybercriminalité (…)"

En attendant plus de détails à propos de la mise en application de cette loi, l'éducation nationale devra certainement trouver un moyen pour mettre un terme aux comptes Facebook des jeunes élèves. Une campagne d'information sera mise en place dès la rentrée scolaire 2011 pour sensibiliser les jeunes aux risques auxquels ils sont exposés sur les réseaux sociaux. Le harcèlement à l'école fera partie des thèmes abordés.

Bien qu'un accord ne soit pas encore passé avec Facebook, le site du gouvernement précise que la lutte contre le harcèlement scolaire sera lancée prochainement. Les procédures seront instaurées afin de protéger les enfants qui subissent le harcèlement sur Internet. Affaire à suivre…

Photo : freedigitalphotos ( freedigitalphotos.net)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017