Excite

Lecteur E-books d'Amazon : Kindle DX version 3

Depuis l'arrivée d'internet dans les foyers, on nous prédit la mort du livre au format papier. Mais qu'en est-il vraiment ?

Depuis quelques années "fleurissent" les lecteurs d'E-books (livres téléchargeables). Amazon, le célèbre site marchand, propose aujourd'hui la troisième version de son lecteur : le Kindle DX. En février dernier, il présentait déjà le Kindle 2, qui, aurait fait progresser de 35% le nombre de téléchargements d'E-books sur son catalogue de 275 000 titres.

Des améliorations qui ont un prix !

Le nouvel opus présente plusieurs améliorations notables. Son écran est passé de 6 à 10 pouces (soit environ 25 cm) pour s'adapter au nouveau marché directement visé par Amazon : la presse quotidienne. D'autre part, sa mémoire a elle aussi été revue à la hausse doublant ainsi la quantité d'E-books que l'on peut stocker sur l'appareil (environ 3500 à ce jour contre 1500 sur le Kindle2).

En revanche, pas d'amélioration côté couleurs : le Kindle DX n'affiche toujours qu'en noir et blanc. Autre point négatif : son prix ! Si le Kindle 2 était déjà cher (359 dollars), le Kindle DX est lui carrément hors de prix puisqu'il sera vendu 489 dollars soit environ 370 euros. De plus, si la sortie du Kindle DX est prévue cet été sur le territoire américain, on ne parle pas de commercialisation en Europe.

L'avenir des lecteurs d'E-books

Ce tout nouveau genre de produit intéresse énormément les éditeurs de journaux, aujourd'hui en perte de vitesse à cause de la presse gratuite en ligne. Ainsi le Washington Press et deux autres grands quotidiens américains proposeront des abonnements payants "spécial Kindle" cet été, assortis d'une offre d'achat alléchante.

Mais l'avenir de cette technologie, plus que dans nos salons, se joue peut-être dans le cartable de nos chères têtes blondes ou sur les bancs de la fac. En effet, plusieurs éditeurs américains de manuels scolaires catalogueront dès la rentrée des versions E-books de leurs ouvrages.

Ceci permettrait de considérablement alléger le poids des sacs des écoliers et étudiants, problème régulièrement évoqué en France. Et avec ses 536 grammes et son centimètre d'épaisseur le Kindle a de quoi faire des émules parmi les mamans horrifiées du poids des cartables de leurs bambins.

Vers la mort du livre ?

Alors allons-nous réellement dans un futur plus ou moins proche voir disparaître les bibliothèques de nos salons au profit d'un appareil unique et plat ? Mais où sera donc passé le charme des vieux ouvrages devant lesquels on passe avec l'irrésistible envie de les feuilleter pour leur "effet madeleine"? L'amélioration constante du Kindle et de son petit frère (chez Sony) va-t-il sonner le glas du livre papier ?

La réponse à ces questions se "lira" certainement dans l'avenir...Mais après tout, qui aurait parié sur le succès de l'Iphone il y a moins d'une vingtaine d'années ?

Photo : Amazon.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017