Excite

Le nouveau projet du fondateur de Megaupload sortira en 2013

Kim Dotcom, de son vrai nom Kim Schmitz, le superhacker d'origine allemande propriétaire de Megaupload fermé par le FBI le 19 janvier 2012, prépare un nouveau projet qui devrait permettre aux artistes de se rémunérer sans passer par les majors. Annoncé en 2012, sa sortie devrait être retardée en 2013 sans qu'une date précise n'ait été encore révélée.

Le lancement de Megabox, le service d'échange de musique prétendu légal du fondateur de Megaupload devrait être disponible quelques mois après la sortie de Mega, le site dédié à l'hébergement à distance dont la sortie est prévue le 19 janvier 2013.

Kim Dotcom (littéralement Kim « .com (point com) ») a choisi le site Torrentfreak pour annoncer le retard d'un service forcément très attendu. Le site est ambitieux puisqu'il devrait permettre aux artistes de récupérer 90 % des gains générés par leurs contenus, un pourcentage qui devrait les inciter à quitter les majors nettement plus gourmandes. Une petite partie du revenu servira à couvrir les frais de fonctionnement de megabox.

Pour financer le système, Kim Dotcom prévoit de mobiliser tous les internautes afin qu'ils installent sur leur navigateur un logiciel capable de remplacer une partie des publicités par celles de Megabox. Le système devrait fortement déstabiliser le marché publicitaire sur la toile.

En lançant ce service, le hacker allemand s'expose à de gros risques aux USA puisque l'acte pourrait être considéré comme une violation de ses conditions de remise en liberté.

En effet, un mois plus tard après son arrestation, le 22 février 2012, monsieur Megaupload avait été libéré sous caution. Cette libération était pourtant sujette à conditions : pas d'hélicoptère, il ne devait pas s'éloigner de plus de 80 kilomètres de sa propriété et surtout il devait rester sans connection Internet. Plus tard il sera autorisé à se connecter sur Internet une fois par semaine.

Pourtant le 1er novembre 2012, toutes ces mesures n'ont pas empêché le superhacker d'annoncer le lancement d'un nouveau service de téléchargement baptisé Mega. Ouverte aux développeurs, le service online devrait permettre de chiffrer les fichiers transférés par les utilisateurs avant leur stockage.

C'est la prison qui attend Kim "point com" s'il devait enfreindre ses conditions de liberté sur caution. Alors que le "procés pour piraterie" ne pourrait jamais avoir lieu en raison d'une série d'irrégularités commises lors de son arrestation, le hacker pourrait de nouveau avoir maille à partir avec la justice avec ce nouveau projet.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017