Excite

Le gouvernement japonais investit dans l’impression 3D pour l’éducation

Tandis que la France semble rester pour le moment plutôt raisonnable avec l’ouverture d’une seule formation d’impression 3D à Lille, le Japon a la farouche volonté d’instruire ses enfants à l’impression 3D. Considérant l’impression 3D comme révolutionnaire, le Japon souhaite d’ores et déjà se lancer dans cette voie pour les années à venir et prendre une longueur d’avance sur des pays concurrents comme les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

C’est le METI, ministère de l’économie du commerce et de l’industrie japonais, qui se chargera de sélectionner méticuleusement les candidats à l’aventure au deuxième semestre de l’année. Les différentes universités et écoles d’ingénieurs sélectionnées recevront de la part de l’Etat japonais 200 millions de Yens soit environ 1,4 millions d’euros. S’ajouteront à la liste les collèges et lycées à travers le pays qui devront dispenser des modules afin d’enseigner l’impression 3D aux étudiants.

Le Japon et ses dirigeants pensent que l’impression 3D est ne passe de devenir incontournable dans les années qui viennent. C’est dans cette optique que le pays souhaite armer ses concitoyens de toutes les connaissances nécessaire à l’impression 3D et à la modélisation des objets environnants. Cela permettra également de susciter des innovations dans la recherche et le design, secteurs stratégiques dans lesquels le pays souhaite retrouver sa suprématie d’antan.

Toshimitsu Motegi, ministre de l’économie, est également persuadé que l’impression 3D sera incontournable dans la production des biens futurs. Le ministre de l’économie japonaise aurait ainsi débloqué près de 4,5 milliard de Yens, soit 32 millions d’euros, pour permettre le développement des nouvelles techniques de fabrication 3D à base de métal. En somme le Japon souhaite faire partie des pays précurseurs et fondateurs de la prochaine révolution du 21ème siècle.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017