Excite

Le doodle Saint-Valentin

Love. Amour. Saint-Valentin. Doodle. Google fête le 14 février en s’inspirant de l’œuvre de Robert Indiana, Love. La sculpture, mondialement connue, est visible dans le Love Park à Philadelphie.

L’artiste est né le 13 septembre 1928 et a rapidement conquis le monde de l’art. Appartenant à la deuxième vague du mouvement Pop Art, Robert Clark use désormais de notoriété et s’affiche sous le pseudonyme de Robert Indiana.

Il participe entre autres à l’exposition American Art since 1945 au Moma à New York en 1975. Instigateur de la tendance, il évolue néanmoins vers le Hard Edge. Il s’intéresse donc aux formes géométriques, cercles, étoiles pentagones et aux couleurs uniformes. Il attire car il mêle 'sa mouvance Pop Art' aux motifs. Ça en deviendra sa signature.

Un doodle Love

Le doodle Saint-Valentin se décline avec le premier O en cœur et le deuxième, incliné. Le Love de Robert Indiana est devenu une sorte d’image témoin du Pop Art. Son O incliné est repris en série: peintures, sculptures, dessins… L’artiste ira même jusqu’à créer une image similaire en 2008 en réalisant Hope pour Barack Obama.

Il enchaîne en proposant à chaque fois un décalage. La connotation symbolique du mot, Love, Hope, Dead, très forte devient simplicité avec les formes géométriques choisies. Les lignes sont brutales, arrêtées en un point, stricte pour permettre à la fois une interprétation et apprécier la beauté du message.

Photo: letsbuzzit.com et productionmyarts.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017