Excite

L'auteur de la page FB de soutien au bijoutier de Nice se confie

  • Facebook

La désormais fameuse page de Soutien au bijoutier de Nice a dépassé le 1,6 millions de "Like" en moins d'une semaine. Un succès énorme qui dépasse son créateur, un "simple citoyen anonyme" qui nie toute affiliation à un parti politique. Celui-ci s'est confié pour la première fois à L'Express.

Un rapide rappel des faits : mercredi 11, un bijoutier ouvrait le feu à Nice sur deux braqueurs en fuite sur un scooter. L'un des deux perdra la vie. Il avait 18 ans.

Le braquage aurait pu rester un fait divers parmi tant d'autres. Mais une page Facebook de soutien destinée à "ce bijoutier qui ne faisait que son travail" - a largement contribué à transformer l'affaire en casus belli politique.

Plus de 1.6 millions de personnes ont répondu à l'appel en moins d'une semaine. Un raz-de-marée qui ne pouvait pas tomber mieux dans le calendrier politique, en plein projet de réformes de la garde des sceaux, Christiane Taubira.

L'Express a publié ce mardi en exclusivité les réactions du "simple étudiant" qui a crée la page Facebook. Face à la naïveté de ses propos, la prudence s'impose.

Celui-ci se dit "surpris par cet engouement" et rejette toute démarche politique.

"Je cherchais à 'liker' une page de soutien au bijoutier, mais il n’en existait pas, j’en ai donc créée une. En effet j’ai vraiment été ému par ce fait divers qui faisait suite à de nombreuses affaires similaires. Je voulais simplement apporter un soutien à ce monsieur, et permettre à d’autres personnes de le faire".

L'administrateur se désolidarise des commentaires haineux qui sont apparus sur la Fanpage. "Cette page ne fait en aucun cas l’apologie de la violence et cherche simplement à rassembler derrière un fait divers tragique" ajoutant que sa page n'est "en aucun [cas] le but de se réjouir de la mort d’un jeune homme de 19 ans".

"Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que cette page s’appelle simplement 'Soutien au bijoutier de Nice' et que les gens qui la rejoignent n’adhèrent qu’à ces propos. Pour tous les autres sujets touchant ce fait divers chacun se fait sa propre opinion".

"Ce n’est pas une création du Front National ni d’aucun autre parti politique, je pense que c’est réellement au-dessus de toutes ces petites batailles".

ECOUTEZ LA REACTION DE STEPHAN TURK, LE BIJOUTIER DE NICE SUR EUROPE 1

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017