Excite

Internet, un médicament vendu sur deux est un faux

  • Getty Images

Près de 10% des médicaments sur la planète sont des faux, dont 30% en Asie et en Afrique. Plus inquiétant, la moitié des médicaments vendus sur internet sont des faux. "Ces chiffres, donnés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), datent un peu, et ne sont donc plus tout à fait fiables", précise un douanier français sous couvert de l’anonymat qui poursuit : "Reste qu'il n'est pas étonnant que les douaniers les retrouvent au hasard des contrôles".

Ce sont surtout les médicaments qualifiés 'lifestyle'" (mode de vie), que l'on retrouve le plus souvent dans les circuits illégaux tels les amincisseurs, les stéroïdes, mais aussi le Cialis et le Viagra qui arrivent en haut de la liste.

"Cette contrebande est l'une des plus dangereuses, avec celle des pièces détachées", précise Lukas Lüthi, secrétaire de l’ONG Stop Piracy. Le douanier anonyme confirme : "On a eu l'occasion d'analyser des médicaments que nous avions saisis. On a retrouvé par exemple des métaux lourds dans certains d'entre eux. La qualité des produits achetés ainsi n'est pas assurée. Et le risque de surconsommation, sans surveillance médicale, est élevé".

Les douaniers ont retrouvé par exemple de la sibutramine, un médicament interdit en Europe depuis plusieurs années, dans un amincisseur, dit naturel, en provenance d'Asie. Et rien dans de soi-disant Viagra. Ce médicament contre l'impuissance est délivré sur ordonnance dans la plupart des pays européens, mais tous les hommes n'osent pas se le procurer ouvertement: cela génère un trafic où beaucoup d'argent circule.

A Roissy-Charles De Gaulle ou Orly, les médicaments sont souvent découverts dans le fret aérien à peine dissimulés parfois. Il s'agit de médicaments commandés sur internet, souvent de bonne foi.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017