Excite

Greenpeace met en garde contre l'iPad!

Dans son dernier rapport 'Make IT Green: Cloud Computing and its Contribution to Climate Change', l'ONG Greenpeace met en garde contre les conséquences importantes du Cloud Computing sur le climat.

En effet ce rapport montre que les échanges de données sur le web en 2007 correspondent à une consommation électrique de 486,7 milliards de kWh. Ce qui équivaut à l'émission de 256 millions de tonnes de CO2 dans l'atmosphère. Un bilan qui triplerait d'ici 2020 si rien n'est fait.

L'Ipad en ligne de mire

Greenpeace s'offre une cible de choix: l'Ipad. Car celui-ci a largement recours à la technologie du Cloud Computing pour les services qui lui sont associés. Et l'augmentation du nombre de smartphone et tablette, va conduire à une croissance des flux de données échangées ainsi que du nombre de calculs des serveurs. Ce qui a pour effet d'accroître la consommation énergétique des serveurs.

Des solutions existent

L'ONG écologiste incite les géants du secteur comme IBM, Yahoo, Microsoft, Facebook, Google et Apple à développer des fermes de serveurs alimentées par des énergies renouvelables. Yahoo est en train de créer un data center à Buffalo alimenté par une centrale hydroélectrique. Google, par le biais de sa filiale Google Energy, tente de réduire sa dépendance aux énergies non renouvelables.

Mais il n'y a pas que des bons élèves! Facebook par exemple construit un data center dans l'Oregon, dont l'approvisionnement énergétique provient du charbon. Apple, en Caroline du Nord pour une nouvelle ferme de serveurs, opte aussi pour l'électricité issue du charbon.

Photo: nDevilTV (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017