Excite

Êtes-vous prêt(e)s pour les sous-vêtements geeks?

Nous vivons une époque formidable, entre prise de conscience planétaire des dommages qu'un développement anarchique peut créer et miniaturisation des composants électroniques de plus en plus intelligents, alors certains imaginent plus ou moins bien les sous-vêtement du futur...

Prenez Triumph International, par exemple, qui n'hésita pas en 2008 à créer les sous-vêtements à panneaux solaires, s'est adjoint des collaborations externes pour créer le Warm Biz Bra, un soutien-gorge avec des bonnets à réchauffer au micro-onde pour l'hiver ou les régions polaires. Ça vous dit mesdames ? Il a été introduit sur le marché dès l'hiver 2005 et ce n'est pas un gadget si futuriste. Dans sa collection 2008 de lingerie Lindelucy, Lucia Iorio avait placé des GPS dans les soutien-gorges... on en cherche encore l'utilité mais c'est ça la mode.

Surfant sur un flou scientifique certain, la marque milanaise Kissbaby s'est dit qu'il y avait un créneau pour les sous-vêtements de maman enceinte qui garantissent l'arrêt de toutes formes de radiations électromagnétiques. Bébé appréciera plus tard, apparemment. Toujours en lingerie, si vous avez épousé une extra-terrestre, peut-être appréciera-t-elle les sous-vêtements LuminoGlow, qui brillent dans le noir...

L'étudiante geek Talia Elena Radford Cryns a récemment reçu un chèque de 3 000 euros et un aspirateur Dyson pour avoir inventé le t-shirt correcteur de mauvaise position devant l'écran à l'aide de nanotechnologies. Un instrument de torture utile pour une fois.

Futuristes mais pas encore disponibles chez le fainéant du coin le plus proche, les sous-vêtements qui ne se lavent pas, ou presque, sont actuellement en test au sein de l'agence aérospatiale nippone. Des astronautes essayent, en effectuant des heures d'exercices physiques, différents matériaux anti-bactériens pouvant permettre cette prouesse.

Photo Kofoed via flickr.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017