Excite

Le droit à l'oubli, un nouveau droit difficilement applicable

Internet a permis à tous les internautes de disposer de nouvelles ressources et de nouveaux outils, qui semblent même aujourd’hui illimités. Cette multiplication des sites, la généralisation des réseaux sociaux et l’émergence de nouvelles formes de communication amènent néanmoins certains internautes à se prévaloir d’un droit à l’oubli numérique, afin de se protéger contre d'éventuelles dérives dans le traitement des données les concernant.

Nous enregistrons tous, à un moment ou à un autre, des informations personnelles et (parfois) confidentielles sur la Toile. Que ce soit pour valider une commande sur un site e-commerce, ou enregistrer une inscription à un forum de discussion, ou encore en donnant notre avis sur un sujet traité sur un site d’information, nous sommes amenés quotidiennement à laisser d’innombrables traces sur la Toile.

L’omniprésence d’Internet, un danger pour l’individu ?

Pourtant nous ne sommes pas toujours conscients, que les informations que nous laissons sur Internet restent, en théorie, intemporelles. Ainsi, chacun d’entre-nous est caractérisé par d’innombrables informations le concernant et consultables en un clic sur Internet.

Ce que nous acceptions de dévoiler de notre personne il y a quelques années peut nous apparaitre comme étant une véritable violation de notre intimité aujourd’hui.

Le droit à l’oubli, une protection efficace ?

On peut alors s’interroger sur l’instauration d’un véritable droit à l’oubli numérique. Cette demande, de plus en plus fréquente chez les Internautes, consisterait à supprimer toutes les données nous concernant. On comprend alors les difficultés auxquelles se heurte la mise en place d’un tel dispositif.

Si il existe déjà des chartes régissant l’effacement des données personnelles sur un grand nombre de sites, les législations diffèrent d’un pays à l’autre et chaque site dispose aussi de sa propre politique en la matière. Dans ces conditions, le droit à l'oubli sera alors long à trouver une consécration universelle.

L'oubli ou les difficultés de la perte de mémoire

Si de plus en plus d’Internautes invoquent ce droit à l’oubli numérique, la réalité démontre que ce dernier reste difficile à mettre en place tant les interprétations en la matière restent diverses. Certains évoquent un simple effacement des données, là ou d’autres évoquent la non publication de ces dernières, rendant ce droit à l’oubli difficilement applicable de manière uniforme partout dans le monde.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017