Excite

Des voyageurs toujours plus connectés en avion

Longtemps interdits pendant les phases de roulage, de décollage et d'atterrissage pour des raisons de sécurité, l'usage des appareils électroniques a récemment obtenu le feu vert des autorités de l'aviation américaine et européenne.

Les compagnies lèvent ainsi cette restriction les unes après les autres, à l'instar d'Air France, de Lufthansa et de Ryanair. Concrètement, les passagers peuvent « continuer à travailler ou à se divertir dès qu'ils montent dans l'avion et jusqu'à l'arrivée à destination, en totale liberté », selon Air France.

Paul Thevenon, commandant de bord chez Air France souligne : « Nous avons déjà un retour client très positif. Cela correspondait à un véritable besoin des passagers », et précise que l'étape suivante sera sans doute la possibilité de téléphoner pendant le vol : « C'est là encore un besoin exprimé par les passagers auquel on a envie de répondre ».

De plus en plus de compagnies proposent l'internet en vol telles qu’Emirates, Singapore Airlines ainsi que les compagnies japonaises JAL et ANA, avec pour conséquence, un rétrécissement continu de l'espace privé au profit de l'espace professionnel. « Peu à peu, tous les espaces ont été envahis. Il restait un espace, celui du voyage. Désormais même pendant les 8 heures d'avion, la personne à bord sera productive », note ainsi Claude Posternak, président de La Matrice.

Pour conclure, Didier Bréchemier, expert du transport aérien exprime ses doutes : « Il faut s'interroger sur la gestion du temps. Suis-je capable de gérer ou non de nouvelles communications à bord d'un avion? Cela peut amplifier le stress car c'est la fin de cet espace protégé » et si les passagers étaient autorisés à téléphoner, « il y aura sans doute une éducation à faire, des règles à imposer ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017