Excite

Cuil, un nouveau concurrent de Google?

Nouvelle start-up, mais certainement pas nouveaux dans le métier. C’est en tout cas, la première analyse que l’on peut faire de Cuil. Dans l’équipe, trois anciens de Google et un d’IBM.

De quoi laisser une marge de connaissances à qui voudrait se lancer sans se casser les dents sur le marché du moteur de recherche. Beaucoup ont essayé, aucun n’a pu se hisser au sommet. C’est le pari que font Anna Patterson, Russel Power, Luis Monier et Tom Costello à la tête du désormais concurrent désigné Cuil, prononcé Cool.

Qu’a-t-il de plus que Google?

Selon ses créateurs, Cuil serait capable d’indexer 120 milliards de pages web, soit trois fois plus que Google. "Nous analysons le corpus (les pages web) 12 fois avant de les indexer", souligne Anna Patterson. Autre point positif et non des moindres, la protection de la vie privée des internautes serait beaucoup plus sécurisée. Le moteur de recherche ne stockerait pas les informations personnelles conservées par l’historique de navigation.

Est-il si efficace?

Cuil est conçu en priorité pour fonctionner avec des mots-clés en anglais, analysable facilement aux Etats-Unis. Pour l’instant rien n’a été programmé pour les principales langues européennes, mais le lancement de futures versions est à l’étude. Il n’empêche que les tests faits sur quelques mots clés en anglais et en français, ne s’avèrent pas pour le moment, très concluants.

Crédit photo: Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017