Excite

Apple affirme que la sécurité d'iCloud n'est pas en cause en cas de piratage

  • Getty Images

Le groupe informatique américain Apple affirme que le piratage dans ses serveurs iCloud de photos dénudées de dizaines de stars américaines résultait d'une "attaque très ciblée". Rappelons que Jennifer Lawrence, Rihanna, Avril Lavigne, Amber Heard, Gabrielle Union, Hayden Panettiere, Hope Solo, Hillary Duff, Jenny McCarthy, Kaley Cuoco, Kate Upton, Kate Bosworth, Keke Palmer et Kim Kardashian comptaient au nombre des victimes.

Les systèmes d’iCloud, mis en place en 2011 par Steve Jobs, l’ancien PDG du géant américain, ne seraient par conséquent pas en cause. "Après plus de 40 heures d'enquête, nous avons découvert que certains comptes de célébrités avaient été compromis par une attaque très ciblée sur leurs noms d'utilisateurs, leurs mots de passe et leurs questions de sécurité, une pratique devenue beaucoup trop fréquente sur internet", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Aucun des cas examinés ne résultait d'une quelconque faille dans un quelconque système d'Apple, y compris le service de stockage de données en ligne iCloud ou le système permettant de retrouver un téléphone perdu Find my iPhone", ajoute le communiqué. Apple assure cependant qu'il continue de coopérer avec les forces de l'ordre pour aider à identifier les pirates. "La protection des données privées et la sécurité de nos clients est de la plus haute importance pour nous", réaffirme la marque.

La police fédérale américaine et Apple enquêtent depuis lundi sur la diffusion sur internet de photos de stars américaines dénudées. Selon plusieurs médias américains, les pirates ont puisé dans les banques de données de l'iCloud d'Apple, mais des services similaires d'autres opérateurs pourraient également être concernés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017